Chanteur

J'ai toujours chanté, tout seul, en chœur, en petit ensemble... Trois professeurs de chant m'ont particulièrement marqué : Laëtitia Casabianca, Françoise Semellaz, et Anna Rochelle. Elles ont su me donner les moyens d'apprivoiser et de développer ma voix.

 

Le chant est pour moi un vaste territoire à explorer, sans limite technique ou stylistique. Je chante avec plaisir Brassens ou Purcell, une berceuse chinoise ou un psaume grégorien, et utilise ma voix dans tous ses registres et mécanismes.

 

Ma tessiture va du La 1 (110 Hz) au La 4 (880 Hz), ce qui me permet de chanter aussi bien dans les pupitres de ténors que dans les pupitres d'altos et de sopranos. L'usage du mécanisme dit "de tête" facilte mon travail avec les femmes et les enfants.

 

La voix me passionne, tant au plan fonctionnel, physique, anatomique, qu'au plan expressif, émotionnel, et spirituel. L'anthropologie et l'ethnomusicologie de la voix, ses rapports avec l'être humain et les cultures, occupent une grande part de cette passion. 

 

Outre le chant choral et le chant lyrique occidental, je pratique le chant harmonique et diphonique (notamment grâce aux influences de Trân Quang Hai, Hugo Zemp, David Hykes et Daïnouri Choque), ainsi que le chant grégorien, avec Geoffroy Dudouit.

 

Par ailleurs, j'ai approché le chant classique indien de style Dhrupad avec Massoud Raonaq, les polyphonies de Géorgie avec Laurent Stephan, et - plus récemment - le chant sacré araméen, maronite et byzantin, avec Sœur Marie Keyrouz et Georges Abdallah.